Glossaire

Alliés

On parle à Waterloo de l’armée alliée, pour désigner celle commandée par le Duc de Wellington.

Elle comprenait des troupes

  • Britanniques (24.000 dont 10.000 Irlandais)
  • Hollando-Belges (18.000, dont 6.000 des provinces du sud )
  • Hanovriennes
    • de la landwehr(14.500)
    • de la KGL - King’s German Legion (6.000)
  • Brunswickoises (3.900)
  • Nassauviennes (1.600)
Belges

Entre 5 et 6.000 natifs des provinces du sud combattirent dans les rangs de l’armée des Pays-Bas à la bataille de Waterloo. Du côté français, il est plus difficile d’évaluer le nombre de Belges. En effet, toujours considérés comme Français, ils n’étaient pas répertoriés séparément aux effectifs des différentes unités. On estime généralement leur nombre aux alentours de 2.000. 

Le monument aux Belges et la stèle Demulder leur rendent hommage. 

Coldstream Guards

Le 2ème régiment de Foot Guards, dénommé ColdStream Guards, alignait des effectifs de 1003 hommes à Waterloo. Deux compagnies, sous le commandement du Lieutenant-Colonel Mcdonnel, furent affectées dès le 17 juin à la garnison chargée de la défense des bâtiments d’Hougoumont. Lors de l’attaque de la brigade française Soye (de la division du Prince Jérôme), sur la porte Nord d’Hougoumont, ce furent 4 autres compagnies de Coldstream Guards (commandée par le colonel Woodford) que Wellington envoya de leurs positions sur la crête pour repousser les Français. Ces quatre compagnies rejoignirent ensuite les défenseurs à l’intérieur des murs. Les Coldstreamers, - dont deux plaques sur le mur des bâtiments, rappellent le courage – eurent 304 tués et blessés à Hougoumont, soit plus de 30% de leurs effectifs.